Vero Reinert

President

Mon objectif est de contribuer à la création d'un environnement positif durable pour les enfants les plus chaleureux que j'ai jamais rencontrés. En été 2019, j'ai fait du bénévolat dans la banlieue de Katmandou, la capitale du Népal. Par pur hasard, j'ai changé mon programme médical pour un programme social dans ce même orphelinat, car je ne pouvais pas supporter le sentiment d'être de peu d'aide à l'hôpital en raison de mon jeune âge et de mon inexpérience. C’était la meilleure décision que j'ai jamais prise ! J'ai fait des tas d'expériences positives. J'ai rencontré les âmes les plus pures, les cœurs les plus aimants et les sourires les plus éclatants dans ce foyer. De jour en jour, j'ai pris de plus en plus conscience des conditions misérables dans lesquelles vivaient mes sœurs et mes frères et cela m'a brisé le cœur. Dès mon retour à la maison, j'ai raconté mon aventure à quatre de mes amis et à ma sœur, et les cinq se sont tout de suite montrés enthousiastes à l'idée de construire un meilleur foyer pour les enfants. L'harmonie entre notre volonté d'agir a permis la fondation de Sharing a Smile. Entre l'école, la course, la boxe thaïlandaise et la musique, ma passion pour les voyages et l'aide aux autres m'a conduit au Népal, où le simple fait de sourire, de parler des cultures, de faire ses devoirs ensemble, de marcher jusqu'à l'école et de danser suffit à égayer la journée de certains. J'ai appris qu'il ne faut pas grand-chose pour être heureux si on n'a pas grand-chose, et je suis tombée amoureuse de cette idée. Néanmoins, les enfants de cet orphelinat n'ont pas encore accès aux droits humains fondamentaux, comme la nutrition. Et nous allons changer cela ensemble !

Alex Reinert

Finance Manager

Mon rêve est de supprimer la pauvreté, cette pauvreté qui brise les rêves, gâche l'avenir et viole les droits humains fondamentaux. Être élevée dans un environnement où j'ai la chance de poursuivre des études, d'avoir une assiette remplie à chaque repas, de voyager et de découvrir le monde au-delà de ma zone de confort et d'être témoin du cercle vicieux de la pauvreté à travers mes propres yeux, une responsabilité s’est incarnée en moi ; Je dois faire ma part et améliorer la vie de personnes modestes et aimantes, nées avec le même sourire mais avec des possibilités différentes des miennes. C'est pourquoi, lorsque ma sœur Véro me raconta le cadre tragique de l'orphelinat népalais dans lequel l'éducation, une alimentation suffisante, l'hygiène et la sécurité sont loin d'être la norme, je me suis lancée dans cette mission de créer Sharing A Smile. Ces enfants innocents rêvent de meilleures conditions, et je travaillerai dur jour après jour pour peindre un sourire sur leur visage. 

Brice Da Costa

Event Manager

Je suis un élève au Lycée de garçons en classe de 2ème au Luxembourg. Je suis chef de scouts et j’aime des projets qui me font sortir de ma zone de confort. Comme je suis naît au Luxembourg, un pays développé, et je n’ai ainsi jamais eu le besoin de me faire de soucis pour quoi que ce soit, contrairement à énormément de gens dans le reste du monde. C’est pourquoi je ressens un besoin à vouloir aider ces personnes moins privilégiées. J’ai la conviction que le meilleur sentiment de bonheur est celui de rendre d'autres personnes heureuses.

Melvin Wagner

Webmaster

Je suis actuellement en classe de deuxième au sein de l’établissement du Lycée de Garçons de Luxembourg (LGL). Mes passions sont le sport, la musique et la découverte d’univers inconnus. J’adore voyager. En effet, voyager symbolise pour moi la grande aventure, celle qui laisse des traces dans l’âme. Néanmoins, durant mes multiples excursions aux quatre coins du globe, j’ai été confronté à des conditions de vies désastreuses. Le fait d’observer notamment des enfants au Madagascar chercher de la nourriture dans les ordures et les voir se battre pour leur survie m’a foncièrement ému et a provoqué en moi un imposant appel à l’aide mutuelle. Je ressens la profonde conviction que la pauvreté a été créée par l’homme et ne peut ainsi uniquement être supprimée par des actions communes d’humanité. Quotidiennement, notre planète produit suffisamment de biens afin de subvenir à nos besoins vitaux. Si chacun ne se procurait seulement ce qu'il lui faut et qu’il partageait ce qu’il a en trop, il n'y aurait pas de pauvreté dans le monde, et personne n'y mourrait d'inanition. 

Lucia Vanetti

Social Media Manager

Je suis une élève âgée de 18 ans et actuellement en classe de deuxième au Lycée des Garçons de Luxembourg. Pendant mon temps libre, j'aime jouer au tennis et passer du temps avec mes amis. Ma passion étant les voyages, j'ai hâte de découvrir et d'apprendre de nouvelles cultures. Voyager me donne non seulement l'occasion de découvrir de nouvelles cultures, mais aussi de nouveaux aspects de moi-même. Après avoir voyagé dans un pays du tiers-monde, je me retrouve à cogiter sur la société de consommation dans laquelle nous vivons. Nous disposons de beaucoup de produits que nous considérons comme évident, tout en oubliant que dans d'autres cultures des gens rêvent d’avoir seulement une minime part de ce que nous disposons afin d’assurer leur survie. Il est important que la part de la population vivant dans des pays développés prennent conscience des mauvaises conditions de vie sur le reste du globe. Cependant, la plupart des gens sont très peu conscients de ce problème urgent, en raison d'un manque d'éducation et d'information à ce sujet. Il est important que tout le monde comprenne que, grâce à notre position privilégiée, nous pouvons faire beaucoup pour aider ! Je vois en notre Asbl un pont entre ces deux mondes différents. Notre but n'est pas seulement d'améliorer la vie des moins fortunés, mais aussi de réveiller les gens et de les informer sur la pauvreté néfaste qui règne dans le monde.

Johanna Beyenburg

Fundraising Manager

Je suis actuellement élève de deuxième au Lycée de Garҫons de Luxembourg. Grâce à l’accès à une éducation gratuite, je dispose des meilleures conditions afin de mener une vie autodéterminée et financièrement indépendante. Je sais que pas tout le monde n'a cette chance. C'est pourquoi je voudrais faire un effort pour que tous les enfants de cet orphelinat puissent aller à l'école afin qu'ils aient la possibilité de façonner leur propre avenir. L'éducation est pour moi une condition préalable et importante à cet égard. Toute personne devrait pouvoir bénéficier de ce droit humain fondamental. En outre, le bien-être général de ces enfants comme une alimentation équilibrée, l'hygiène et un minimum d'intimité est très important pour moi. Mon rêve serait d'améliorer les conditions de vie des gens grâce à l'aide humanitaire après avoir terminé des études de médecine. 

Et finalement tous les membres réunis

fr_FRFR